surélever

surélever

surélever [ syrel(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5>
• v. 1400; de sur- et élever
1Accroître la hauteur de, donner plus de hauteur à. exhausser, hausser, surhausser. Surélever une maison ancienne d'un étage. Rez-de-chaussée surélevé, qui n'est pas de plain-pied. L'hôtel particulier « avec son rez-de-chaussée surélevé où l'on accédait par un perron double » (Aragon).
2Mettre à un niveau plus haut. rehausser. Surélever une chaise, un projecteur.
⊗ CONTR. Abaisser.

surélever verbe transitif Accroître la hauteur d'une construction par une partie surajoutée : Surélever un immeuble de deux étages. Placer quelque chose à un niveau plus haut que son niveau habituel ou que l'espace environnant : Surélever la scène d'un théâtre.surélever (difficultés) verbe transitif Conjugaison Comme élever. ● surélever (synonymes) verbe transitif Accroître la hauteur d'une construction par une partie surajoutée
Synonymes :

surélever
v. tr.
d1./d Donner plus de hauteur à... Surélever un bâtiment de deux étages.
d2./d Placer plus haut. Surélever une lampe.

⇒SURÉLEVER, verbe trans.
A. — 1. Placer ou déplacer une chose à une hauteur plus élevée que le niveau habituel, normal. Synon. exhausser, rehausser. Ces fractures accompagnées de pressions latérales eurent pour résultat de surélever certaines parties de la surface [du sol], tandis que d'autres s'affaissèrent (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 12). Pour rendre son accès [d'un coffre] plus facile, pour mieux mettre en valeur la riche sculpture dont on l'orne, on prend peu à peu l'habitude de le surélever au moyen d'un socle (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 53).
Part. passé en empl. adj. Qui n'est pas de plain-pied, qui est plus haut que le niveau du sol, que le niveau habituel. L'hôtel du boulevard Bineau était de ce style industriel qui avait fleuri sur la fin du XIXe siècle (...) avec son rez-de-chaussée surélevé où l'on accédait par un perron double (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 305).
ARCHIT. Voûte surélevée. ,,Voûte dont la hauteur dépasse celle du plein cintre`` (JOSSIER 1881).
2. Accroître la hauteur d'un mur, d'un immeuble. Des crédits importants permirent de surélever de trois étages les magasins (Civilis. écr., 1939, p. 48-7).
B. — 1. Vieilli. Augmenter un prix. Surélever un peu les tarifs (THIERS, Corps législatif, Journ. offic., 27 janv. 1870 ds LITTRÉ).
2. Porter à un niveau plus élevé, parfois excessif une intensité, une valeur. On sait qu'un alliage peut fondre à une température supérieure au point de fusion du métal le moins fusible; il faudrait donc surélever la température (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 27).
Prononc. et Orth.:[], [-], (il) surélève [-]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1re moit. XIIe s. sureslever « placer quelque chose à une hauteur plus élevée que ce qui l'entoure » (Psautier Oxford, 71, 16 ds T.-L.), attest. isolée; à nouv. 1438 [éd.] pronom. « s'élever » Mon esperit ... se sureslieve (J. GERSON, La Mendicité spirit., f° 36 r° ds GDF. [s'eslieve ds Œuvres compl., éd. Mgr Glorieux, vol. VII, p. 268]); puis déb. XVIIe s. sureslevé part. passé adj. « élevé au-dessus des autres » (Fr. DE SALES, Serm. rec., 47 [X, 66] ds HUG.); dans la lexicol. à partir de 1845 surélevé « qui est élevé au-dessus » (BESCH.), en partic. archit. voûte surélevée (ibid.); 2. 1872 maçonn. surélever une maison d'un étage (LITTRÉ); 3. 1870 fig. (THIERS, loc. cit.); 4. 1908 géol. (VIDAL DE LA BL., loc. cit.). Dér. de élever; préf. sur-. Fréq. abs. littér.:100.

surélever [syʀelve; syʀɛlve] v. tr.
ÉTYM. V. 1400; de sur-, et élever.
1 Accroître la hauteur de, donner plus de hauteur à… Exhausser, hausser, surhausser. || Surélever une maison ancienne d'un étage. || Le mur serait surélevé pour empêcher tout essai d'invasion (→ Griffu, cit. 3).Au p. p. || Maison surélevée d'un ou plusieurs étages, agrandie d'un ou plusieurs étages ajoutés après coup.
1 (…) tout de suite après le pont, se trouvaient la mairie et l'école, une ancienne grange surélevée d'un étage, badigeonnée à la chaux.
Zola, la Terre, I, IV.
2 Mettre à une plus grande hauteur. || Surélever une chaise, un projecteur. || Surélever un enfant en l'asseyant sur un coussin.
Au p. p. || Trône surélevé par une estrade (→ Baldaquin, cit. 1).
3 (Abstrait; 1870). Accroître, augmenter de nouveau. || Surélever les tarifs.
——————
surélevé, ée p. p. et adj.
Au p. p. Voir ci-dessus.
Adj. (1845). a Ogive surélevée, dont les arcs forment un angle au sommet plus aigu que l'ogive normale (contr. : surbaissé).
b Rez-de-chaussée (cit. 2) surélevé, qui n'est pas de plain-pied, auquel on accède par quelques marches.
2 L'hôtel du boulevard Bineau était de ce style industriel qui avait fleuri sur la fin du XIXe siècle (…) avec son rez-de-chaussée surélevé où l'on accédait par un perron double (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XXIII.
CONTR. Abaisser.
DÉR. Surélévation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • surélever — (sur é le vé) v. a.    Il se conjugue comme lever. 1°   Élever en sus. •   Pour le service supérieur des eaux à Lyon, il faut surélever de 55 mètres les eaux du moyen service, CH. DUPIN Acad. des sc. Comptes rendus, t. LIV, p. 1091. 2°   Terme de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SURÉLEVER — v. tr. Donner un surcroît d’élévation. Surélever un mur, une terrasse. Surélever une maison d’un étage …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • surélever — vt. abadâ <soulever> (St Nicolas Cha.) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Surélévation — Surélever un immeuble, une maison ou sa toiture, c est l élever d un ou plusieurs niveaux. On parle également d exhaussement. Contrairement à l extension en plan, l élévation permet d augmenter la surface habitable sans modifier l emprise au sol …   Wikipédia en Français

  • surélévation — [ syrelevasjɔ̃ ] n. f. • 1846; de surélever ♦ Action de surélever; accroissement en hauteur. ⇒ exhaussement. ● surélévation nom féminin ou surélèvement nom masculin Action de surélever une construction. surélévation n. f. Acti …   Encyclopédie Universelle

  • exhausser — [ ɛgzose ] v. tr. <conjug. : 1> • XVIIe; eshalcier v. 1175; lat. ex et a. fr. haucier « hausser »; la var. exaucer s est spécialisée au XVIe→ exaucer 1 ♦ Augmenter (une construction) en hauteur. ⇒ élever, hausser, surélever, surhausser.… …   Encyclopédie Universelle

  • élever — [ el(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5> • fin XIe; de é et lever I ♦ 1 ♦ Mettre ou porter plus haut. ⇒ hisser, 1. lever, soulever. « Vingt marteaux pesants sont élevés par une roue » (Stendhal). « Hélène, pour dénouer les brides de son chapeau,… …   Encyclopédie Universelle

  • rehausser — [ rəose ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; de re et hausser 1 ♦ Hausser davantage; élever à un plus haut niveau. ⇒ élever, surélever. « deux gros livres rehaussant sa chaise » (Robbe Grillet). ♢ Fig. Faire valoir davantage. Rehausser le… …   Encyclopédie Universelle

  • surhausser — [ syrose ] v. tr. <conjug. : 1> • 1690; de sur et hausser ♦ Rare Surélever. ⇒ exhausser. ● surhausser verbe transitif Accroître quelque chose en hauteur : Surhausser un bâtiment. ● surhausser (synonymes) verbe transitif Accroître quelque… …   Encyclopédie Universelle

  • hausser — [ ose ] v. tr. <conjug. : 1> • halcer XIIe; lat. pop. °altiare, de altus « haut » 1 ♦ Donner à (qqch.) de plus grandes dimensions dans le sens de la hauteur. Hausser une maison d un étage. ⇒ exhausser, surélever. 2 ♦ Mettre à un niveau plus …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»